Pèlerins d'Emmaüs - rembrandt

Jésus, qui m’as brûlé le coeur au carrefour des Ecritures,
Ne permets pas que leur blessure en moi se referme :
Tourne mes sens à l’intérieur, force mes pas à l’aventure,
Pour que le feu de ton bonheur à d’autres prenne !

La table où tu voulus t’asseoir, pour la fraction qui te révèle,
Je la revois : Elle étincelle de toi, seul Maître !
Fais que je sorte dans le soir où trop des miens sont sans nouvelle,
Et par ton nom dans mon regard, fais-toi connaître !

Leurs yeux ne t’on jamais trouvé, tu n’entres plus dans leur auberge,
Et chacun dit : “ où donc irai-je si Dieu me manque ?”
Mais ton printemps s’est réveillé dans mes sarments à bout de sève
Pour que je sois cet étranger brûlant de Pâques !

Didier Rimbaud s.j.